Spectacles équestres : Les connaître et s’y préparer

Spectacles équestres : Les connaître et s'y préparer
Spectacles équestres : Les connaître et s'y préparer

Bien des spectacles et concours équestres existent pour les enfants et les adultes. Les cavaliers s’y affrontent ou offrent un bel aperçu de leurs compétences. L’occasion de voir se concrétiser le travail effectué… Et de susciter quelques vocations peut-être ?

Encore un peu perdu dans cet univers riche, et passionnant ? On fait le point avec vous sur les événements à ne pas rater et sur la manière de les aborder, en tant que cavalier ou simple spectateur !

Les cavaliers s’y affrontent ou offrent un bel aperçu de leurs compétences


A quels types de spectacles équestres puis-je participer ?

Entre démonstration de votre talent, concurrence rude et passion, peut-être avez-vous déjà pris par à un :

Concours hippique

Une compétition entre races de chevaux et disciplines équestres, où les animaux sont départagés selon leur rythme, leurs mouvements, leur style de saut. Les cavaliers de leur côté seront jugés sur leur capacité à communiquer et à contrôler leur monture. Une belle récompense en argent à la clé !

Les concours hippiques sont un excellent moyen de jauger précisément les capacités de votre cheval. L’entraînement est amusant bien sûr, mais c’est bien devant un public que vous aurez un aperçu précis de ses progrès. La plupart des concours se divisent selon trois niveaux : novice, intermédiaire et avancé. La classe novice offre aux chevaux qui n’ont jamais concouru auparavant ou qui débutent la possibilité d’acquérir de l’expérience sans pression.

La catégorie avancé sera plutôt réservée aux professionnels aguerris, qui seront parvenus à se qualifier en obtenant suffisamment de points en amont.

Concours hippique

Concours complet

Le concours complet est une compétition de triathlon équestre (dressage, saut d’obstacle et cross-country) destinée à tester la capacité du cheval à réagir aux demandes du cavalier à travers une série d’épreuves. Sont également évaluées leur vitesse, leurs compétences en saut de fond et leur endurance. Les chevaux de chasse sont ici jugés très différemment des chevaux de saut d’obstacles.

Les juges évalueront les manières et la qualité des allures du cheval ainsi que le maintien de leur sécurité lors du saut au-dessus des clôtures. Pendant le dressage, les chevaux ne sautent pas. Ils doivent être très obéissants envers leurs cavaliers et terminer la séquence d’épreuves qui leur sera proposée. Gardez en tête que votre cheval vous fait entièrement confiance Plus cette confiance sera forte, meilleures seront la communication et les performances !


Concours Hippique Western

Dans les épreuves de compétition western, les chevaux sont évalués sur la qualité de leurs allures, la façon dont ils réagissent à leur cavalier, leurs manières et leur disposition. Bien que les trois allures soient ici requises, c’est en particulier le lope qui retiendra l’attention.

Dans cette compétition, chaque cheval concourt individuellement. Tous exécutant quatre parcours choisis par les juges, où nous retrouverons du pas, du trot, des lopes, une transition entre un jogging un lope, un recul et un arrêt. Les chevaux devront également effectuer des changements de tête dans la zone qui aura été désignée. Parmi les options possibles du concours, vous retrouverez :

  • Du reinage. Dans les compétitions de reining, les chevaux sont jugés sur leur capacité à répondre à leurs cavaliers en effectuant des actions telles que des virages en rotation, des allongements et des raccourcissements des foulées et des arrêts glissants.
  • Du cordage. Les épreuves de cordage témoignent de la capacité du cheval à suivre son cavalier. L’utilisation du lasso promet à chaque fois un grand spectacle !
  • De la course entre tonneaux. Ici, chaque concurrent effectue un parcours autour de barils disposés en forme de trèfle. Celui qui parvient à terminer la course le plus rapidement possible et sans heurter de baril a gagné.
  • Des parcours sur piste.

Concours complet

Les compétitions de trail montrent la capacité du cheval à franchir une série d’obstacles qui imitent ceux qu’il rencontrera dans les sentiers. Les chevaux sont jugés sur leur capacité à négocier ces obstacles, faisant preuve de calme, de sécurité et de volonté.

En règle générale, ces obstacles comprennent la marche sur un pont, l’ouverture et la fermeture d’une porte, le tissage de cônes, le recul à travers des cônes et l’ouverture de boîtes aux lettres.

Quels frais d’entrée pour un concours hippique ?

Les frais d’entrée oui, mais aussi les frais de déplacement pour vous et votre animal et les coûts divers tout au long de l’événement.

Les cavaliers chevronnés espérant prendre part à des compétitions prestigieuses pourront débourser jusqu’à 1000 euros ! Les frais de coaching oscilleront entre 70 et 100 euros par jour. Et les soins quotidiens pour votre cheval pourront coûter environ 30 euros par jour.

Si vous êtes pour l’heure un petit nouveau dans l’univers des concours hippiques, optez en priorité pour des événements plus petits qui vous coûteront moins cher. Les écoles d’équitation transforment parfois leur site le temps d’un fabuleux spectacle, avec des frais d’entrée moins élevés.

Comment se préparer à un spectacle ou à un concours ?

Passionné comme vous l’êtes, ce ne sont certainement pas les efforts qui vous font peur !

Pour autant, il vous faudra faire preuve d’une importante force physique et mentale pour espérer vous présenter à un événement quel qu’il soit. Optez déjà pour un mode de vie sain, et évitez toute forme de stress les jours précédent LE jour.

Les entraînements, eux, devront avoir été réguliers à la fois en selle et à pied, pour vous adapter vous et votre monture à toutes les situations.

La monture

Préparer un cheval pour un spectacle demande beaucoup de temps et d’efforts. Le cheval doit être physiquement prêt, et avoir été entraîné correctement dans la discipline spécifique. N’oubliez pas de consulter votre vétérinaire sur les vitamines et les nutriments dont votre cheval aura besoin pendant l’entraînement ! Vous lui proposerez des céréales améliorant le pelage un mois avant l’événement, et le toiletterez tous les jours si possible, pour vous assurer que sa robe sera aussi brillante que possible.

Toujours du côté de la robe, vous envisagez de la tondre légèrement ? Pensez à le faire 1 à 2 jours avant le concours, et donnez un bon bain à votre cheval le jour-même, afin de faciliter le toilettage.

Quant aux sabots, n’oubliez pas de contacter votre maréchal-ferrant quelques jours à l’avance. Pas question qu’un fer ne s’échappe durant la représentation !

L’équipement

Un cheval chouchouté comme un prince, un ! Mais c’est aussi à votre propre équipement qu’il vous faudra penser.

Assurez-vous de toutes vos affaires soient bien propres. Effectuez une séance de nettoyage en profondeur de la selle, de la bride, des étriers, des mors, des bottes/jambières et de tout autre cuir dont vous auriez besoin. Préparez soigneusement le tout la veille de l’événement, et montrez au jury le/la cavalier(e) soigné(e) et élégant(e) que vous êtes !

Le choix des mors, des éperons et des martingales est étroitement réglementé pour éviter les abus.

Les règles spécifiques

Dans la plupart des concours, les règles sont partagées avec les cavaliers et les entraîneurs plusieurs jours à l’avance. Ces règles sont établies pour éviter toute confusion et aider chacun à profiter d’une compétition sûre et équitable. Vous veillerez alors à vous tenir soigneusement informé(e). En cas de doute, n’hésitez pas à demander à votre entraîneur ou à un autre participant.

Une faute ou une erreur peut survenir si le cheval fait tomber une barrière ou une clôture. Ou si le cheval refuse de manière flagrante de suivre les ordres.
Les fautes entraînent une pénalité maximum de 4 points. Des fautes peuvent également avoir lieu si le cavalier dépasse le temps imparti pour terminer le parcours. 4 points sont déduits pour chaque seconde dépassée.
Le cavalier passera à l’étape suivante une fois le parcours terminé sans faute.

Quelle que soit la discipline dans laquelle vous souhaitez concourir, tenez compte de la zone de confort de votre cheval tout autant que de la vôtre. Vous connaissez ses réactions mieux que quiconque et si vous pensez qu’il ne pourra pas réaliser telle performance, concourez à un niveau inférieur. Vous repousserez vos limites lorsque vous serez prêts !

Concourrez à des niveaux supérieurs lorsque vous serez tous deux prêts !

L’arrivée

Arriver au dernier moment ne ferait que générer du stress supplémentaires. Préparez plutôt vos sacs la veille, levez-vous tôt, et chargez votre remorque dès que possible.

Sur place, vous aurez le temps de vous détendre et de vous familiariser avec le lieu tandis que votre cheval pourra évacuer tranquillement le stress de la route. Vous pourrez également vous échauffer plus longtemps, et mettre toutes les chances de votre côté pour réussir !

Faites de votre mieux à chaque étape. Peu importe si vous gagnez ou perdez la compétition… Soyez fier de votre compagnon équin et n’oubliez pas de le remercier à la fin de la journée. Quelques friandises, caresses ou câlins ajouteront un peu de joie supplémentaire après le spectacle !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.