Les dix principales erreurs de débutant en équitation

Les dix principales erreurs de débutant en équitation
Les dix principales erreurs de débutant en équitation

Entre inquiétude, peur de mal faire ou absence des bons réflexes… Commencer à monter à cheval peut être une tâche ardue. Et l’on remarque que les nouveaux cavaliers commettent souvent plusieurs erreurs courantes.

Voyons ensemble quelles sont ces petites maladresses et tâchons de les corriger pour une pratique de l’équitation sous le signe du plaisir et de la sécurité !

Commencer à monter à cheval peut être une tâche ardue

Commencer à monter à cheval peut être une tâche ardue

Ne pas avoir conscience des risques

Effectivement, monter à cheval est une activité intrinsèquement dangereuse. Là où certains débutants n’en ont pas toujours conscience, il est également courant pour les cavaliers de longue date et plus expérimentés de ne pas tenir compte des mesures de sécurité. Donnant ainsi un mauvais exemple aux débutants.

L’équipement de sécurité utilisé lors de l’équitation est un indispensable en permanence. Si les accidents sont imprévisibles, un casque vous évitera peut-être d’importantes blessures, une lésion cérébrale, voire une invalidité. Tous les casques doivent avoir été soigneusement homologués, ce qui vous permet de savoir qu’ils sont conformes aux normes essentielles.

Vous devez également vous assurer que vous connaissez le cheval que vous montez. Et vous assurer que les zones dans lesquelles vous prévoyez de monter sont sûres et exemptes de dangers. Et dans sa poche, on n’oublie pas de glisser un téléphone pour appeler à l’aide si nécessaire. Alors et seulement alors, vous partirez pour une belle promenade !

 

Être tendu

Monter à cheval en tant que débutant peut être intimidant. Les chevaux sont grands, vous êtes haut dans les airs lorsque vous grimpez en selle. Voilà qui n’est pas très rassurant !

Attention cependant. Parmi les erreurs courantes, vous pouvez rendre votre monture nerveuse en étant vous-même tendu et nerveux. Les chevaux se nourrissent de l’énergie des personnes qui les entourent.

De plus, en étant tendu, il sera pratiquement impossible d’avoir une position assise correcte et de placer correctement vos mains. Au contraire, en vous détendant, vous ferez basculer votre poids dans vos talons pour allonger votre jambe, abaisserez vos mains et bougerez avec le mouvement du cheval de manière bien plus souple.

À Lire aussi :  Selle d'équitation : Le guide des tailles

 

Monter à cheval en tant que débutant peut être intimidant

Monter à cheval en tant que débutant peut être intimidant

Se tenir sur la pointe des pieds

Il y a quelque chose de tentant dans le fait d’utiliser vos orteils pour vous relever de la selle. L’erreur est très courante chez les cavaliers apprenant pour la première fois à se déplacer au trot. Pourtant, en essayant de vous extraire de la selle, généralement en courbant les épaules et en vous tenant debout sur la pointe des pieds, vous ne ferez probablement que prendre du retard sur le rythme du trot et rebondir lourdement en selle . Vos mains elles non plus ne seront certainement pas positionnées correctement. Le résultat, c’est un cheval grincheux et à un cavalier déséquilibré et mal assis.

Au lieu de cela, vous devrez maintenir fermement la position de vos jambes. Gardez vos jambes immobiles, avec vos pieds sous vous comme si vous étiez debout sur le sol, les genoux légèrement pliés. Allongez le bas de votre jambe et enfoncez votre poids dans votre talon. Apprenez à utiliser vos muscles abdominaux pour vous aider à vous déplacer au trot avec votre cheval.

 

Garder les pieds trop enfoncés dans les étriers

Lorsque vous vous déplacez à cheval, veillez à toujours porter un type de bottes à talons surélevés. Cela évitera que votre pied ne se coince dans l’étrier en cas de chute. Il est également essentiel de ne pas mettre les pieds trop en avant dans les étriers. Le bas de l’étrier doit reposer contre la plante de votre pied.

Assurez-vous enfin que vos étriers aient de la bonne longueur. L’étrier doit toucher votre cheville lorsque vos jambes pendent librement avec vos pieds hors des étriers. Cela vous permettra de garder votre pied dans la bonne position.

 

S’affaisser sur la selle

La posture est toujours importante, mais elle l’est encore plus lorsque vous montez à cheval. Monter à cheval, c’est garder une assise correcte pour maintenir l’équilibre. Si vous courbez votre corps, non seulement cela conduira à une assise inefficace, mais cela pourra également perturber l’équilibre global de votre cheval.
Lorsque vous vous déplacer en selle, gardez le dos bien droit mais restez détendu(e). Utilisez vos muscles abdominaux pour vous déplacer en synchronisation avec le mouvement du cheval. Gardez la tête haute et regardez où vous allez. Vous êtes souple, et sûr(e) de vous !

À Lire aussi :  Quelles sont les causes les plus courantes d'accidents équestres ?

 

Retenir son souffle

En tant que cavalier(e) débutant, vous êtes forcément nerveux(se) en montant. Parfois, sans s’en rendre compte, certains débutants retiennent leur souffle en pratiquant l’équitation. Il s’agit pourtant d’erreurs dangereuses, car elles peuvent vous amener à ne pas recevoir suffisamment d’oxygène. A vous sentir étourdi(e) et à tomber de votre cheval.

Combattez cette mauvaise habitude en respirant profondément et en vous concentrant sur votre respiration. Il peut également être utile de chanter ou de fredonner une mélodie rythmique qui aura en plus l’avantage de vous détendre.

 

Serrer les rênes trop fort

Rappelez-vous toujours que les rênes que vous tenez sont directement reliées à un mors métallique rigide placé dans la bouche de votre cheval. Pour éviter les erreurs supplémentaires, vous ne devez jamais tirer sur ces rênes. Maintenir une prise constante pourra être douloureux pour votre cheval, qui ne comprendra d’ailleurs aucune commande, vos mains lui disant constamment de s’arrêter.

Il vous faudra plutôt adoucir votre prise, et effectuer des ajustements subtils avec les rênes. Tenez-les fermement mais légèrement, comme si vous teniez un petit animal ou un objet fragile qu’il ne faudrait surtout pas écraser !

Serrer les rênes trop fort

Serrer les rênes trop fort

 

Regarder le cheval

Trop souvent, les cavaliers débutants sont fascinés par leur cheval et veulent le regarder. Ou bien sont-ils simplement nerveux et veulent-il le surveiller. Mais ce sont des erreurs à chaque fois.

Regarder vers le bas, c’est ne pas voir là où vous allez. Cela provoque également un raidissement de votre colonne vertébrale et de votre siège, parce que votre tête est baissée et que votre cou est plié. Toute raideur dans votre corps compliquera le travail de votre équidé.
Gardez toujours la tête haute et les yeux tournés vers l’endroit où vous allez. Lorsque vous tournez, regardez votre destination avant de prendre le virage. Cela vous placera dans un meilleur équilibre, avec votre menton vers le haut et vos yeux vers l’avant.

À Lire aussi :  Les étriers de A à Z

 

Sortir les coudes

Comme mentionné ci-dessus, tout est question d’équilibre une fois le cavalier en selle. Bon nombre d’entre eux auront du mal à le trouver au début et, parmi les erreurs, lèveront les mains et les bras, en tendant les coudes pour équilibrer le haut du corps. Ces mouvements ne permettent pas d’équilibrer efficacement, de se déplacer de manière fluide avec le mouvement du cheval et d’utiliser correctement ses mains.

Un bon équilibre viendra avec plus d’expérience. Essayez de vous déplacer au rythme de votre cheval. Vos coudes, avant-bras, poignets, mains et rênes doivent tous être alignés avec le mors placé dans la bouche de votre cheval. Les coudes doivent être près de votre corps, et non pas repoussés sur les côtés.

 

Aller trop vite

Cette erreur ne fait pas uniquement à la vitesse de déplacement du cheval. L’équitation est un sport délicat, et potentiellement dangereux. Devenir un cavalier sûr, confiant et efficace prend du temps, de la patience et de l’éducation. En faire trop, trop tôt, pourrait mettre à mal votre sécurité.

Demandez toujours l’aide d’un entraîneur ou d’un cavalier expérimenté, et ne faites jamais quoi que ce soit que vous ne seriez pas à l’aise de faire. Avec le temps et la persévérance, vous acquerrez les compétences nécessaires pour faire les promenades harmonieuses et les exercices complexes auxquels vous aspirez, tout en assurant votre sécurité et celle de votre cheval.

 

Dernières pensées sur les erreurs courantes

Monter à cheval sera à terme une pratique sportive et relaxante. La priorité numéro un restera cependant toujours la sécurité. Vous détendre et garder une position naturelle des mains, du corps et des jambes permettra à votre cheval de se déplacer confortablement et en toute confiance. C’est en forgeant qu’on devient forgeron, alors allez-y progressivement !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *