Comment prendre soin des sabots de mon cheval ?

Comment prendre soin des sabots de mon cheval ?
Comment prendre soin des sabots de mon cheval ?

Les structures des pieds d’un cheval sont chargées de supporter tout le poids du cheval sur une petite surface. Très vascularisés, les sabots du cheval nécessitent une attention particulière, que ce soit pour le sport, la course ou le loisir. Intégrez quelques gestes dans votre routine de soins, et partez explorer le monde au grand galop en toute sécurité !

 

Structure du pied du cheval

A l’extérieur :

La bande coronaire

Celle-ci est située au sommet du sabot. C’est elle qui crée la corne qui constitue la paroi du sabot.

La paroi

La paroi du sabot est l’extérieur du sabot, fabriqué à partir d’une substance à base de kératine. Elle fournit une couche protectrice dure autour des parties internes du pied.

La sole

Il s’agit d’une structure robuste qui offre une protection externe à la semelle sensible du dessous. Elle est légèrement concave.

La grenouille

La grenouille a une structure triangulaire extrudée qui s’étend du talon à la moitié du pied. Sa fonction est d’absorber les commotions cérébrales, de fournir une adhérence et d’être une surface d’appui pour le pied. Elle garantit également qu’un apport sanguin sain atteigne bien le pied. Les rainures le long de chaque côté de la grenouille permettent une expansion lorsqu’elle entre en contact avec le sol. La grenouille se situe au milieu de la semelle.

 

Sabots du cheval : Quel entretien au quotidien ?

Maintenir les sabots d’un cheval en bonne santé

Pour bien entretenir les sabots d’un cheval, il est indispensable de les observer quotidiennement. La corne de la paroi du sabot ne doit pas être endommagée. La fourche et les interstices doivent être sains, exempts de mauvaises odeurs et bien secs.

Avant et après chaque séance, prenez le temps de nettoyer les pieds du cheval afin d’éliminer tout élément étranger (paille, sable, cailloux…) et de vérifier l’état des fourches et de la sole. Une pommade  peut être appliquée 2 à 3 fois par semaine sur les pieds secs, pour les nourrir.

Maintenir les sabots d'un cheval en bonne santé

Maintenir les sabots d’un cheval en bonne santé

Les pieds du cheval doivent être correctement équilibrés, qu’ils soient ferrés ou non. L’équilibre est important car une imprécision peut entraîner une boiterie et aggraver le syndrome naviculaire et la fourbure. Cela peut affecter l’ensemble du mouvement et du développement du cheval et causer des problèmes permanents.

Les fers ne sont pas toujours nécessaires. Cela dépend de la quantité et du type de travail effectué par le cheval. Le maréchal-ferrant pourra vous conseiller sur la meilleure option pour chaque cheval.

 

Le rôle du maréchal-ferrant

Toutes les 4 à 6 semaines, un professionnel doit intervenir pour tailler les sabots, qui poussent d’environ un centimètre par mois, et éventuellement changer les fers. La croissance de la corne sera contrôlée et rectifiée afin de préserver le rôle d’amorti du pied et la qualité du fil à plomb. Le maréchal-ferrant peut également prescrire des soins particuliers s’il l’estime nécessaire.

À Lire aussi :  Spectacles équestres : Les connaître et s'y préparer

En revanche, si le cheval est « pieds nus », un parage devra être réalisé tous les 3 à 4 mois.

Sabot de cheval fissuré ou abîmé : comment le soigner ?

L’impact des conditions de vie sur la santé des sabots d’un cheval

Les conditions climatiques et le lieu où vit le cheval ont un impact considérable sur ses pieds. Un environnement trop humide (prairie en hiver, box souillé…) provoquera un excès d’humidité préjudiciable aux sabots du cheval pouvant entraîner la pourriture des fourches. La sécheresse peut également endommager le sabot en rendant la corne cassante, ce qui peut entraîner un sabot fendu.

 

Bien-être des sabots du cheval

Comment prendre soin des sabots de mon cheval ?

Un sabot cassant peut être hydraté avec de l’eau et/ou une huile de soin. Si les fourches présentent des signes de pourriture à cause d’un excès d’humidité, il est conseillé d’appliquer un produit à base de goudron de Norvège. En cas de problèmes plus graves tels que des saignements ou une fourmilière, il sera nécessaire d’alerter au plus tôt le vétérinaire et le maréchal-ferrant pour trouver un protocole de traitement adapté, que le cheval soit ferré ou non.

Sabot de cheval fissuré ou abîmé : comment le soigner ?

Sabot de cheval fissuré ou abîmé : comment le soigner ?

Le rôle de l’alimentation dans le maintien des sabots du cheval

Bien nourrir son cheval est un paramètre clé pour préserver sa santé, mais aussi celle de ses sabots. Son alimentation doit couvrir ses besoins en vitamines, en oligo-éléments et en minéraux afin d’aider l’organisme à produire une corne de qualité.

La biotine est notamment une vitamine connue pour son impact bénéfique sur le pelage et les squames du cheval; Elle favorise la croissance des cornes et des poils, une crinière brillante et une corne saine. Il est donc souvent recommandé de l’utiliser comme complément pour stimuler la croissance des sabots et améliorer la qualité de la corne.

 

Soins courants aux sabots de mon cheval

Appliquez de l’huile pour sabots tous les deux jours pendant l’été pour aider à prévenir les fissures.

Éliminez les saletés tous les jours avec un cure-pied.

Vérifiez l’usure des fers et les signes indiquant qu’une visite du maréchal-ferrant est nécessaire (pincements sur les bulbes du talon, pieds déformés par exemple).

Soins courants des sabots de votre cheval

Soins courants des sabots de votre cheval

Vérifiez chez les chevaux non ferrés la présence de fentes, de fissures, ou l’apparition d’une déformation.

 

Soins des sabots : La check-list !

Vérifiez toujours les pieds du cheval après la visite du maréchal-ferrant.
Si l’animal boîte, même quelques jours plus tard, le maréchal-ferrant doit être rappelé immédiatement pour régler le problème.

À Lire aussi :  Les étriers de A à Z

Vérifiez l’équilibre des pieds. L’angle doit être d’environ 45 à 50 degrés du sol à l’avant. Et de 50 à 55 degrés du sol à l’arrière. L’angle passant par le paturon, le boulet et le sabot doit être de 45 degrés. Vu du talon, avec le pied levé, les côtés du pied doivent être de niveau. Avec le pied sur le sol, les deux côtés du sabot doivent être de longueur égale.

Si le sabot est ferré, il ne doit y avoir aucun espace entre le fer et le pied. Les clous doivent être à environ un tiers de la hauteur de la paroi du sabot à partir du sol. Ils doivent être en ligne droite et affleurer le sabot. Les cale-pieds doivent également être alignés avec la paroi.

La plante du pied ne doit pas toucher le sol chez les chevaux non ferrés

Les côtés de la grenouille doivent être coupés. La fourche doit être de niveau ou légèrement en dessous du bord de la paroi du sabot.

Si des écarts par rapport à la check-list sont constatés, parlez-en à votre maréchal-ferrant.

Quelles sont les affections courantes des pieds des chevaux ?

Dans la plupart des cas de boiterie, la cause se trouve généralement dans le pied.

Semelles meurtries

Ceci est généralement causé par une blessure à la plante du pied, en se tenant debout sur un objet dur. Il peut également s’agir d’un mauvais parage ou ferrage.

Les semelles meurtries se traduisent par une boiterie aiguë qui s’aggrave progressivement, des zones rouges ou contusionnées sur la semelle et une réaction à la pression sur la semelle due à la douleur.

Le traitement consistera à restreindre les mouvements et à rester sur une surface molle. En cas de douleur intense, appelez le vétérinaire qui pourra prescrire des anti-inflammatoires et vérifier s’il n’y a pas d’infection.

Muguet

Celui-ci est causé par une exposition continue à un environnement humide sans soins suffisants pour les pieds. Il peut s’agir d’une mauvaise gestion de l’écurie, d’une litière mouillée ou humide et de champs humides et boueux. Il s’agit d’une infection bactérienne qui, si elle n’est pas traitée, peut se déplacer vers les structures internes sensibles du pied. Elle se reconnaît par une zone noire et malodorante autour de la grenouille, et éventuellement une boiterie si elle est grave.

En guide de traitement, il faudra alors frotter le pied et appliquer de l’huile d’eucalyptus (disponible dans la plupart des pharmacies) à plusieurs reprises le long des rainures de la grenouille. Le maréchal-ferrant devra couper les côtés de la grenouille pour enlever tout tissu endommagé. En cas d’infection, appelez le vétérinaire et suivez les conseils. Un cataplasme peut être nécessaire.

À Lire aussi :  Quelles sont les causes les plus courantes d'accidents équestres ?

Pour prévenir le muguet, gardez les pieds de votre cheval propres, frottez-les et appliquez de l’huile d’eucalyptus au moins une fois par semaine en hiver et si nécessaire en été. Assurez-vous qu’il y ait bien une zone sèche dans le pré, si le cheval est dehors. Assurez-vous aussi que le box soit maintenu propre et sec.

Fourbure

Elle peut être causée par plusieurs facteurs, mais essentiellement par une surcharge de glucides solubles dans le système digestif. Le cheval est alors réticent à bouger, et son pouls augmente.

Appelez immédiatement votre vétérinaire et suivez le plan de traitement indiqué. Pour prévenir la fourbure, un régime riche en fibres correctement formulé est nécessaire avec un contrôle strict du poids et une attention régulière du maréchal-ferrant.

Infections du pied

Ceci est causé par des blessures par perforation, un orteil miteux ou des ecchymoses. C’est la cause la plus courante de boiterie.

Les symptômes sont une boiterie extrême due à l’inflammation du pied, augmentant la pression contre la paroi du sabot, provoquant des douleurs. Il y a une augmentation du pouls sésamoïde digital dans le sabot affecté et une réaction à la pression sur le site infecté en raison de la douleur.

Appelez le vétérinaire, car l’infection (pus) doit être éliminée du pied en creusant la zone infectée. Cela peut également être fait par un maréchal-ferrant. Le cheval sera sain ou du moins presque sain après cette procédure.

Le pied devra alors être tubé et cataplasme pour éliminer le reste de l’infection. Si elle n’est pas traitée, la jambe peut commencer à gonfler et l’infection peut se propager à travers le pied et éclater hors de la bande coronaire. Dans les cas extrêmes, le vétérinaire peut prescrire des antibiotiques parallèlement aux procédures pratiques. Assurez-vous également que le cheval est couvert contre le tétanos, car les plaies perforantes sont un moyen idéal pour que le tétanos pénètre dans le corps.

Un vétérinaire devrait voir toutes les plaies perforantes au pied car si elles sont suffisamment profondes, elles peuvent infecter la pédale ou l’os naviculaire. Il s’agit d’une affection grave et nécessite une attention chirurgicale. Il peut endommager les structures internes sensibles, y compris les tendons, et provoquer une boiterie permanente.

 

À quelle fréquence tailler ou ferrer les sabots de mon cheval ?

Été

Taillez ou ferrez les sabots au moins toutes les 6 à 8 semaines en été. Les chevaux d’exposition peuvent avoir besoin de parages plus fréquents.

Hiver

Parce que les sabots du cheval poussent plus lentement en hiver, envisagez de les tailler ou de les ferrer toutes les 6 à 12 semaines. Cet intervalle de temps peut varier selon les chevaux.

Apprenez à prendre soin des sabots des chevaux en hiver

Apprenez à prendre soin des sabots des chevaux en hiver

 

Certains chevaux ont naturellement de meilleurs sabots que d’autres. Peaufinez son alimentation et adaptez ses activités à la saison pour lui donner un coup de pouce au quotidien !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *