Apprendre à faire connaissance avec son cheval

Apprendre à faire connaissance avec son cheval
Apprendre à faire connaissance avec son cheval

Votre nouveau cheval est presque là et, naturellement, vous avez hâte de vous lancer dans cette nouvelle aventure ! Mais, avant de vous mettre en selle, il est certains comportements à adopter afin que votre compagnon se familiarise en douceur avec vous et sa nouvelle maison. Comme tous les animaux, il vous faudra l’apprivoiser. Cela afin de garantir son bien-être mental, et de nouer au plus vite un fort lien de confiance. Avec patience et avec bienveillance, suivez nos conseils pour faire connaissance avec votre cheval… Et vous en faire un ami pour la vie !

Les débuts avec votre cheval

Et le voilà ! Fraîchement arrivé à l’écurie ou au pré. Et vous avez déjà en tête la multitude d’activités que vous allez pouvoir partager ensemble.
Seulement voilà. Vous n’en êtes qu’au tout début de votre jolie relation à venir.

Lors de votre première rencontre, marchez vers votre cheval de face, en vous dirigeant vers son épaule gauche de sorte que votre chemin d’approche forme un angle de 45 degrés avec son encolure. En vous vous dirigeant droit vers sa tête ou par l’arrière, vous seriez hors de son champ de vision et pourriez le surprendre.

Si vous n’avez pas d’autre choix que de vous approcher par l’arrière, parlez doucement afin qu’il puisse vous entendre venir. Les chevaux s’effrayent facilement, même en cas de simples discussions légèrement animées. Ses oreilles, bien droites, seront alors tournées vers l’arrière. Vous saurez ainsi qu’il vous a entendu.

les debuts avec son cheval
Les débuts avec votre cheval.


Une fois que votre cheval se sera familiarisé avec vous, vous pourrez envisager de parler plus fort. Mais cela prendra un certain temps.

Le contact visuel

Avant toute chose, évitez les mouvements brusques qui feraient peur à votre cheval. Avancez à un rythme lent et régulier. Arrêtez-vous à une courte distance de l’animal, et laissez-le vous regarder pendant quelques secondes. Restez aussi immobile et silencieux(se) que possible.

Il faut que votre cheval se familiarise avec votre apparence et pour cela, vous éviterez de le regarder directement dans les yeux. Le contact visuel pourrait être perçu comme un signe de domination ou d’agression.

Puis, approchez-vous encore, tendez les mains et laissez le cheval renifler vos doigts. Une étape essentielle, les chevaux utilisant leur odorat pour déterminer les menaces potentielles. Laissez-le renifler aussi longtemps qu’il le faut. Il relèvera la tête de lui-même.

A noter qu’en cas de vent, il est possible que votre cheval ait du mal à distinguer les odeurs. Soyez prudent alors. Cela pourrait le rendre anxieux. Surveillez le langage corporel de votre équidé pour éviter les comportements agressifs. Gardez impérativement vos distances si votre cheval présente les signes suivants :

  • Des oreilles rejetées en arrière.
  • Les narines ouvertes.
  • Les yeux grands ouverts avec une partie blanche visible.
  • La queue serrée entre les jambes.

Faire connaissance avec votre cheval oui, mais en toute sécurité !


Faire connaissance avec votre nouveau cheval

Santé et bien-être général

Le temps nécessaire à un nouveau cheval pour prendre ses marques dépendront d’un certain nombre de facteurs. Son état de santé notamment, son tempérament et les soins antérieurs qui lui auront été prodigués.

N’hésitez pas à consulter son carnet de santé, afin de vérifier qu’il est bien à jour dans ses vaccinations. D’autre part, même en connaissant les antécédents de santé d’un cheval, il sera nécessaire de mettre en quarantaine le nouvel arrivant pendant au moins trois semaines, pour minimiser le risque de transmission de maladies. On veillera toutefois à ce que le cheval puisse garder le reste du troupeau en vue, pour ne pas le faire se sentir trop isolé.

Et profitez du temps de la quarantaine pour recueillir un maximum d’informations. Vérifiez sa température quotidiennement par exemple, une température normale oscillant entre 37 et 38,5°C.

Comment savoir que mon cheval est en bonne santé ?

Au-delà de la température, qui vous aidera à repérer rapidement les infections, il est d’autres signaux qui vous renseigneront sur l’état de votre nouveau compagnon.

La fréquence respiratoire. Pour un cheval adulte, la normale sera de 10 à 24 respirations par minute.

La fréquence cardiaque. Pour un cheval adulte, la normale sera de 28 à 44 battements par minute. 50 à 70 pour un poulain.

Le temps de remplissage capillaire. Il s’agit du temps nécessaire pour que les capillaires des gencives redeviennent roses après une pression avec un doigt. Si cela prend plus de 2 secondes, il est notamment possible que votre cheval soit déshydraté.

Les sons émis par l’intestin.

En outre, si possible, installez une caméra dans le box de votre cheval. Les chevaux ont tendance à cacher la maladie, si maladie il y a, et peuvent ne pas présenter de signes comportementaux si quelqu’un est physiquement présent. Les petits malins !

faire connaissance avec son nouveau cheval
Faire connaissance avec son nouveau cheval.

De quoi mon cheval a t-il besoin ?

Une vie sociale avant tout ! Les chevaux sont faits pour vivre en groupe. Ils dépendent du troupeau pour leur survie et il n’est en aucun cas possible que nous puissions nous substituer à la compagnie de leurs congénères.

De l’herbe à profusion ensuite, le cheval ayant tendance à se nourrir tout au long de la journée. Ce qui lui permettra de se déplacer en toute liberté et de rester attentif à ce qu’il se passe autour de lui. Un cheval confiné pourra se sentir très vulnérable, en particulier s’il se trouve dans un nouvel environnement.

De manière générale, la gestion d’un nouveau régime alimentaire sera l’un des aspects les plus importants de l’installation de votre compagnon à crinière. Un animal soumis au stress, suite à un changement brusque, sera davantage exposé à des problèmes de santé, y compris aux coliques.

N’hésitez pas à en discuter avec un vétérinaire. Et envisagez l’ajout de quelques jouets ou d’un miroir pour l’occuper, en particulier durant la quarantaine. Le travail et l’exercice seront également indispensables à sa stimulation mentale, à condition de respecter son rythme. Du pas à l’aide d’une longe au trot, puis au galop, mettez en place des séances d’équitation très progressives.

Un cheval en train de boire de l'eau
Un accès constant à de l’eau propre et fraîche.


Considérations climatiques

Aujourd’hui, le transport de chevaux est un processus beaucoup plus facile qu’il ne l’était par le passé. Mais cela signifie également que les chevaux peuvent parcourir de plus longues distances vers de nouvelles maisons ou centres équestres pouvant se trouver dans des climats très différents de ceux auxquels ils avaient été habitués.

A ce sujet, il est à noter que les chevaux ont tendance à mieux s’adapter au froid qu’à la chaleur. Si vous introduisez un nouveau cheval dans un climat chaud, prenez les précautions qui s’imposent ! Installez un ventilateur sans danger pour la grange, arrosez votre animal d’eau froide et assurez un accès continu à une eau fraîche et propre. Assurez-vous également que votre cheval transpire correctement durant toute la période d’adaptation.

L’anhidrose, ou la capacité réduite à transpirer, peut passer inaperçue dans les climats plus frais, mais pourrait entraîner de graves problèmes dans les climats plus chauds et plus humides.

Quel comportement pour faire connaissance avec mon cheval ?

Je reste ferme mais juste

Tout comme avec les enfants, il vous faudra faire preuve, tout au long de l’apprentissage, de fermeté, de justesse et de cohérence. Communiquez clairement et fermement vos attentes, tout en faisant preuve de patience.

Ne vous attendez pas à ce qu’un cheval fasse ce à quoi il n’a pas été entraîné ou n’est physiquement pas capable de faire. Et restez cohérent(e) en permanence. Utilisez les mêmes aides et signaux à chaque fois que vous travaillez avec votre cheval. Les chevaux sont des créatures d’habitude et aiment la prévisibilité. La nourriture constituera à chaque fois un excellent coup de pouce !


Je ne me présente pas uniquement durant le temps de travail

Emploi du temps chargé ou non, on prend le temps de faire connaissance avec son cheval ! Rendez-lui visite juste pour le plaisir. Laissez-le brouter un peu d’herbe dans votre main, ou grattez-lui le ventre afin d’aider à créer un lien.


Je m’efforce de comprendre le langage corporel

Comprendre le langage corporel de votre cheval et façonner le vôtre vous aidera à communiquer avec votre cheval et à créer un lien plus étroit. Apprenez à comprendre ce que pense votre animal en observant ses expressions faciales, ses oreilles, sa queue. Mais aussi sa posture !


Je passe par la case toilettage

Le toilettage allogénique est un comportement courant chez les chevaux. Deux chevaux se mordillent alors la crête et le dos, se toilettent et se grattent mutuellement. Le toilettage de votre cheval sera pour vous un moyen agréable de créer des liens. Il appréciera sans aucun doute que vous puissiez brosser les zones difficiles à atteindre, telles que la poitrine, le ventre et l’entre-jambes.


Je fais preuve de respect

Cela passera par la douceur, et la reconnaissance de la personnalité de votre animal. Les chevaux, bien sûr, ne se soucient pas des mêmes choses que nous. Peu importent les équipements coordonnés, les prix attractifs ou les stalles parfaitement entretenues. Ils préféreront un abri contre le mauvais temps, de bons pâturages, de l’eau, la compagnie de congénères et le leadership d’une personne en qui ils pourront avoir confiance. Vous, sans aucun doute !

Que faire avec votre nouveau cheval ?

Nouez un lien

Cela passera bien souvent, comme évoqué précédemment, par les friandises ! Les chevaux apprécieront la plupart des fruits et légumes. Les pommes et les carottes généralement, mais aussi les fraises, le céleri et les bananes.

Placez les morceaux sur votre main bien plate, sous peine de vous faire grignoter les doigts ! Assurez-vous également de couper les aliments en petits morceaux pour que votre cheval ne risque pas de s’étouffer.

que faire avec nouveau cheval
Que faire avec votre nouveau cheval ?


Les caresses

Caressez doucement le cheval sur les épaules et le cou pour faire connaissance. Procédez avec la main ouverte, et ne grattez pas avec vos doigts. Ne vous dirigez pas directement vers le nez ou le visage : il pourrait sursauter et rejeter la tête en arrière. Des contacts de ce type seront possibles par la suite.

Un petit coup de brosse ? Voilà une excellente idée ! Utilisez une brosse spécialement conçue pour les chevaux et brossez en commençant par le haut de la crinière, en tirant vers le bas. Vous éviterez de brosser la queue du cheval si c’est la première fois que vous interagissez avec lui. Dans tous les cas, ne vous tenez jamais directement derrière votre cheval.

Quant aux massages, ils seront l’occasion de créer d’agréables moments de détente !

Les promenades

Une fois que le cheval commence à vous faire confiance, prévoyez quelques moments en tête-à-tête. Restez d’abord dans un espace clos et commencez par marcher lentement en cercle. Assurez-vous que le cheval porte un licou avec une corde attachée afin que vous puissiez vous y accrocher.

Surveillez constamment le comportement de votre cheval pour vous assurer qu’il est à l’aise. Vous passerez progressivement à des sorties plus longues, qui donneront lieu à de jolies randonnées en pleine nature !


A la manière d’une expérience partagée entre deux personnes qui contribuerait à les rapprocher, le partage d’expériences avec votre cheval le peut aussi. Plus vous entraînerez, monterez ou procéderez au dressage de votre cheval, plus vous et votre cheval gagnerez en compréhension… Et en amitié !


Et vous, quelles autres idées prévoyez-vous d’expérimenter ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *