Les bases d’une bonne randonnée équestre

Les bases d'une bonne randonnée équestre
Les bases d'une bonne randonnée équestre

De jolis paysages défilant sous vos yeux. L’air frais de la nature. Une connexion idéale avec votre compagnon à crinière. La randonnée équestre est une formidable expérience dont vous êtes bien décidé(e) à profiter !

Pour autant, bien qu’accessible à tous, elle reste une activité sportive et donc assez physique. C’est à la force de vos bras, de vos cuisses et de vos abdominaux que vous dirigerez votre cheval. Voilà qui nécessitera un peu de préparation avant de vous lancer à la découverte des sentiers. Les différents conseils proposés dans cet article vous aideront à vous mettre en selle en toute sécurité… Et à y rester !

Une activité polyvalente

Dressage, saut d’obstacles, sports équestres en équipe, l’équitation se partage entre une multitude d’activités. La randonnée équestre qui vous intéresse est encore l’un des moyens de locomotion principaux dans certaines régions reculées du monde comme en Mongolie par exemple.

En Europe, la voici qui progresse parmi les activités de loisir, aux côtés d’autres plaisirs tels que le spa ou le barbecue. Seul(e) ou avec un groupe de cavaliers, vous vous lancerez bientôt à la conquête de différents terrains, plages, plaines, montagnes. Pour des sensations sans cesse renouvelées !

Une activité polyvalente
Une activité polyvalente


L’allure, elle, sera plutôt douce, pour apprécier pleinement votre environnement. Vous privilégierez ici le pas, le trot et le galop se destinant idéalement à d’autres activités plus intenses. Le premier reste d’ailleurs peu recommandé aux personnes souffrant de problèmes de dos ou de hanche, alors que la randonnée équestre est accessible à tous les cavaliers, même débutants !

Bien se préparer : Quel matériel pour ma randonnée équestre ?

Le matériel de votre randonnée équestre à venir devra inclure à la fois tout le nécessaire d’équitation mais aussi les indispensables d’une promenade de longue durée dans la nature.

Vous choisirez soigneusement votre tenue (jean, legging ou pantalon ajusté) et vos chaussures, en privilégiant peut-être une paire de bottes à petit talon, pour éviter que vos pieds ne glissent à travers les étriers. Oubliés écharpe, sac à main et autres accessoires qui pourraient s’emmêler dans les rênes. Le port d’un casque, lui, sera tout à fait recommandé.

Bien se préparer : Quel matériel pour ma randonnée équestre ?
Bien se préparer : Quel matériel pour ma randonnée équestre ?

La selle quant à elle, de type western par exemple, devra répartir confortablement votre poids sur le dos de l’animal.

Une fois correctement harnaché(e), vous n’oublierez pas d’inclure dans votre sac :

  • Une veste ou un vêtement de pluie, au cas où le temps tournerait. Cela comprendra également des gants et un bonnet selon la saison.
  • Un pantalon de rechange.
  • Une paire de chaussures de rechange, si vous prévoyez de passer la nuit dans un gite équestre.
  • Des lunettes de soleil et de la crème solaire, pour une randonnée équestre estivale.
  • Une lampe de poche.
  • Un couteau.
  • Une petite bouteille d’eau.
  • Une trousse de toilettes et/ou de secours.
  • Du papier WC.
  • Une brosse, des bandages et un cure pied, pour prendre soin de votre monture.

Et puis un téléphone ou un appareil photo, pour ne rien perdre des images qui défileront sous vos yeux !

Une posture droite et détendue

Loin du stress et de la vitesse, la randonnée équestre laisse la place à la détente. Pour autant, ce n’est pas au cheval de faire tout le travail !

Une randonnée équestre à travers les collines vous obligera non seulement à ne faire qu’un avec le cheval, mais aussi à vous concentrer sur votre posture tout en pressant pour changer d’allure.
Pour garder le contrôle de votre compagnon, vous vous tiendrez bien droit. Le dos détendu, la prise souple sur les rênes, un pied dans chaque étrier sans quoi votre cheval pourrait avoir la sensation de porter une charge plus lourde.
Un savant mélange de force, d’équilibre et d’endurance. Le grand air, ça se mérite !

Un maniement des rênes tout en douceur

Votre technique dépendra sans doute ici du style avec lequel vous vous êtes familiarisé(e). En équitation anglaise par exemple, les rênes sont tenues dans chaque main tandis qu’en équitation western, vous attrapez les deux rênes dans une seule main.

Mais peu importe. Détendez simplement vos bras et ne tirez jamais trop fort au risque de blesser votre cheval. Vos bras formeront idéalement des angles droits au niveau du coude.

Un maniement des rênes tout en douceur
Un maniement des rênes tout en douceur

Pour diriger votre cheval vers la gauche, déplacez la rêne gauche vers la gauche en un mouvement léger. Si vous voulez vous diriger vers la droite, faites de même avec la bonne rêne. Arrêtez-vous en tirant doucement en arrière et en effectuant une petite pression avec les talons.

Le regard dans la bonne direction

Très important ! Ne gardez pas votre regard fixé sur votre cheval tandis que vous montez. Regardez-vous généralement le capot de votre voiture durant la conduite ?

Aussi gracieux soit-il, et nous n’en doutons pas, il sera impératif de toujours garder les yeux sur le sentier. On dit généralement qu’il faut poser les yeux devant les oreilles du cheval.

À chacun sa manière finalement, l’essentiel étant de profiter en toute sécurité.

L’harmonie parfaite avec votre cheval

Autant que possible, soyez votre cheval ! Restez calme et bougez votre corps au rythme du sien. Ressentez sa façon de marcher et laissez-le vous bercer d’un côté à l’autre sans chercher à avoir le dessus.

L'harmonie parfaite avec votre cheval
L’harmonie parfaite avec votre cheval

Trop tendu(e), vous risqueriez de rebondir, d’être déséquilibré(e) et de causer un certain inconfort. Pas de quoi ne pas reprendre la main de temps à autre bien sûr ! Mais en tant que leader, pas d’un dictateur.

Quelle destination en France pour votre balade à cheval ?

Avec ou sans accompagnateur de tourisme équestre, notre pays regorge de sites classés et d’itinéraires de promenade et de randonnée.

La Corse sauvage

Une escapade paradisiaque entre mer et montagne au rythme des couleurs et des senteurs du Sud. Vous vous laisserez charmer par l’alternance des paysages tout autant que par la richesse du patrimoine historique.

une plage de corse
une plage de Corse

Les plus aventureux parcoureront les sentiers escarpés d’altitude avant de redescendre vers le maquis Corse et jusqu’au désert des Agriates.

Le haut-Jura verdoyant

Du lac des Rousses aux forêts denses, du belvédère de Repenty aux villages typiques truffés de savoureuses spécialités… Le Jura est un extraordinaire territoire de montagne depuis lequel vous aurez peut-être la chance d’apercevoir le Mont-Blanc si le temps vous le permet !

L’incontournable Camargue

Des rizières à perte de vue tout juste dérangées par des manades, des promenades faciles sans guide et de sublimes couchers de soleil au-dessus des lagunes. Merci la Camargue !

L'incontournable Camargue
L’incontournable Camargue

Reconnue pour avoir encore recours au travail des chevaux, pour se déplacer ou rassembler les troupeaux, votre petit compagnon aura tôt fait de s’y sentir chez lui.

La Normandie apaisante

Une escapade le temps d’un week-end ? Faites le choix de la verdure percée ça et là d’innombrables ruisseaux. Vous apprécierez sans aucun doute le calme de cette région authentique et l’atmosphère particulière de ses sentiers de randonnée.

Les Pyrénées cathares riches d’Histoire

Landes, Corrèze, Luberon, le choix est vaste !

Mais ce seront peut-être vers les contreforts des Pyrénées, au creux desquels se nichent encore de nombreux châteaux cathares, que vous dirigerez votre fidèle monture.

un château cathare
Les Pyrénées cathares riches d’Histoire

Un plongeon rare dans le temps, pour une déconnexion inoubliable !

Quelques conseils avant votre randonnée à cheval ?

Voilà une activité palpitante, qui nécessitera malgré tout quelques connaissances. Lourds et facilement effrayés, les chevaux peuvent se déconcentrer ou causer des blessures involontaires, en particulier lors d’une balade relativement longue.

Un seul mot d’ordre, la vigilance ! Vous avez affaire, ne l’oubliez pas, à un animal vivant qui pourrait se comporter de manière imprévisible. Aussi, gardez les yeux ouverts et restez à l’écoute de votre cheval, des autres chevaux autour de vous et de l’environnement.
Notez enfin que votre randonnée équestre idéale différera légèrement de celle que vous imaginiez. Et ce n’est pas plus mal. Soufflez, lâchez prise et prenez l’évasion comme elle vient. Bonne route !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *